webleads-tracker

Votre partenaire Juridique en Droit du travail
04 99 61 65 48
Lundi > vendredi 9h-18h
Panier vide

Vaccination par les services de santé au travail des salariés de plus de 55 ans

La vaccination par les services de santé au travail est désormais ouverte dès 55 ans indépendamment du fait que le salarié souffre ou non de comorbidité(s) et/ou d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19. Seul le critère de l'âge est pris en compte. 

  • Obligation de respect de la confidentialité des vaccinations des salariés

Les dispositions relatives au secret médical s’appliquent aux services de santé au travail. Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance du médecin/infirmier dans l’exercice de sa profession, c’est-à-dire non seulement ce qui lui a été confié, mais aussi ce qu’il a vu, entendu ou compris.

  • Modalités d’information des salariés

Les employeurs sont encouragés à diffuser l’information à leurs salariés de la possibilité d’être vaccinés par le service de santé au travail de l’entreprise lorsque cette possibilité existe. Cette information doit être diffusée à l’ensemble des salariés quel que soit leur âge, tout en rappelant de manière explicite que cette vaccination repose sur le principe du volontariat et s’inscrit dans la campagne de vaccination définie par les pouvoirs publics (personnes de plus de 55 ans).

  • Absence de caractère obligatoire de la vaccination et de discrimination en cas de refus d’un salarié

Un salarié peut refuser de se faire vacciner et ce refus ne doit emporter aucune conséquence. L’employeur ne peut donc exiger d’un salarié qu’il soit couvert par une vaccination simplement recommandée. Un salarié ne peut être écarté de son poste, motif pris de ce seul refus. Également, aucune décision d’inaptitude ne peut être ainsi tirée du seul refus du salarié de se faire vacciner

Questions-réponses du ministère du Travail sur la vaccination par les services de santé au travail, mis à jour le 23 avril 2021

 

Tag google