webleads-tracker

Votre partenaire Juridique en Droit du travail
04 99 61 65 48
Lundi > vendredi 9h-18h
Panier vide

Abandon de poste : comment réagir en 3 étapes ?

L’abandon de poste correspond à l’absence prolongée et injustifiée du salarié, qui, sans aucune autorisation et de sa propre initiative, manque à ses obligations contractuelles par son absence injustifiée et l’arrêt de l’exercice de ses fonctions.
L’abandon de poste est parfois considéré par les employeurs comme une démission. Attention à ne pas confondre ces deux notions. En effet, la démission doit résulter d’une volonté claire et non équivoque du salarié. Le seul fait de ne pas reprendre votre travail malgré les mises en demeure de votre employeur ne suffit pas à caractériser une démission.

Plusieurs étapes seront nécessaires pour qualifier l’absence comme un abandon de poste.

  • La première étape consiste à interroger votre salarié sur le motif de son absence.
  • La seconde étape : A défaut de réponse, il est recommandé de mettre en demeure votre salarié de reprendre son travail en lui envoyant une lettre recommandée accusé réception avec un historique du début d’absence et de l’absence de justification.
  • La troisième étape : A défaut de réponse, vous pouvez mettre en œuvre une procédure disciplinaire en convoquant votre salarié à un entretien préalable pour lui proposer une sanction disciplinaire voir un licenciement pour faute. Cette convocation devra être adressée au salarié par lettre recommandée avec accusé de réception dans les 2 mois suivant la connaissance de l’absence. Pensez à vérifier systématiquement les dispositions de votre convention collective qui peut contenir des dispositions spécifiques encadrant la procédure de licenciement.

Attention : l’absence injustifiée entraîne la suspension de la rémunération car le salarié ne vient pas travailler alors qu’il n’y est pas autorisé. De ce fait, pendant toute la durée de l’absence, le salarié ne perçoit pas son salaire habituel.

 

Tag google